Lecture en cours
Petite chronologie de l’usage politique d’Internet depuis la naissance du Web

Yann Le Pollotec

Informaticien, organisateur des États généraux de la Révolution numérique.

Petite chronologie de l’usage politique d’Internet depuis la naissance du Web.

1992

Naissance du Web au CERN.

1993

Le Web devient un Commun, 1er navigateur Web.

1995

1ères WebTV et WebRadio.

1998

Naissance de Google.

1999

Sommet de l’OMC à Seattle où pour la première fois une manifestation de masse s’organise à partir du Web.

2001

Naissance de Wikipédia.

2004

Naissance du Web 2.0 et de Facebook.

2005

  • Référendum sur le traité constitutionnel européen. Pour la première fois, le Web joue un rôle politique considérable pour contrebalancer la propagande officielle à la télévision et à la radio et mener une campagne d’éducation populaire.
  • Naissance de YouTube.

2006

Naissance de Twitter.

2007

Lancement du 1er smartphone grand public par Apple.

2011

  • Le Printemps arabe.
  • Occupy Wall Street.
  • Les occupations de place par les Indignés en Espagne se construisent et se structurent autour des réseaux sociaux.
  • Écritures de la constitution islandaise sur le Net.

2012

Élection d’Obama avec usage intensif du Big Data et d’outils du marketing numérique, ce qui permet au Parti démocrate de renouer avec le porte-à-porte et la souscription populaire.

2013

  • Naissance de Périscope et de Loomio dans le cadre d’« Occupy movement ».
  • Daech investit Internet recrutant partout dans le monde des affidés et construisant, par cet intermédiaire, une nébuleuse de groupe djihadiste reprenant le label de Daech.

2015

Plus de 86 % des foyers français ont accès au Net.

2016

  • Brexit.
  • Élection de Trump s’appuyant notamment sur communication individualisée via le big-data et les algorithmes de Cambridge Analytica.
  • Nuit debout et développement du mouvement d’opposition à la loi travail à partir d’une pétition en ligne.

2017

Élection présidentielle française, où la France insoumise et En Marche émergent via le numérique et torpillent les partis dominants.

2018

2018-2019

  • Le mouvement des gilets jaunes se développe et s’organise notamment avec Facebook.
  • Revendication du Référendum d’initiative citoyenne (RIC).

2019

L’élection municipale de Fleury-Mérogis est gagnée par le PCF, en partie grâce à des outils numériques de segmentation des données.

2019

  • Multiplication dans le monde de manifestations et mobilisations gigantesques : Chili, Liban, Catalogne, Équateur, Algérie, Hong-Kong, etc. où les réseaux et média sociaux, les smartphones, jouent un rôle déterminant y compris dans les symboles repris par les manifestants : masques de Casa del Papel série sur Netflix ou d’Anonymous célèbre, groupe informel de hacker, lanceurs d’alertes.
  • Un million de signatures obtenus pour un référendum sur la privatisation d’ADP en six mois.

Réagir

Si vous souhaitez réagir à cet article, le critiquer, le compléter, l’illustrer ou encore y ajouter des notes de lecture, vous pouvez proposer une contribution au comité de rédaction. Pour cela, vous pouvez envoyer votre texte à cette adresse : contact@silogora.org

Mentions légales / Réalisation : Studio Chispa
Retourner en haut