Focus

Pour un pôle public du médicament

La récente crise sanitaire a mis en lumière les questions de production et d’approvisionnement en médicaments. Michel Limousin met ici l’accent sur un aspect moins débattu, celui du mode de fixation des prix du médicament et des conséquences de celui-ci. Il expose enfin une alternative à la situation actuelle.

Un crime qui ne dit pas son nom

La crise sanitaire engendrée par la Covid-19 a plus durement touché les occupants des maisons de retraite que l’ensemble de la population française. Michel Limousin étudie ici tout à la fois ce qui aurait pu être et ce qui a été, sans omettre de pointer du doigt les divers niveaux de responsabilité quant aux choix opérés qui ont conduit à une telle situation criminelle.

Covid-19: pas une parenthèse, mais un tournant pour l’école publique

Le modèle de l’instruction à la carte, officiellement selon les individus, en réalité selon les origines sociales, est une intention ancienne de la technocratie et des politiques néolibérales qui conduit, en pratique, à diviser et à réduire l’ambition de ce que sont l’école publique et la « scolarité unique ». Stéphane Bonnéry montre comment le gouvernement a instrumentalisé la situation pour imposer son modèle et accélérer des logiques déjà engagées. À rebours du scénario d’une école qui ne transmet pas les mêmes savoirs et incite à des parcours inégaux, il avance des pistes de réflexion alternatives pour construire une école visant la transmission-appropriation d’une culture commune de haut niveau.

Entendons les alertes des universitaires!

Les tribunes d’universitaires se multiplient pour alerter sur la situation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ils protestent contre le fait que les universités soient restées fermées alors même que l’ensemble des établissements d’enseignement avaient rouvert. Ils soulignent avec force l’impératif d’une rentrée universitaire permettant à tous les étudiants d’assister à leurs cours en présentiel tout en respectant les précautions sanitaires. Ils avancent des propositions visant à mobiliser les moyens indispensables pour que cela soit possible. Loin de ne concerner que le monde universitaire, cette question constitue un enjeu de société primordial. La lutte qui s’engage mérite un soutien massif. C’est le devenir de l’Université et de la recherche qui est en cause.

Une recomposition mondiale imprévisible

Le coronavirus s’est ajouté comme facteur de conflit entre la Chine et les États-Unis aggravant la confrontation déclenchée par Trump d’abord sur le front commercial puis sur celui de la haute technologie. Alors que la pandémie et la recherche d’un vaccin exigeraient davantage de coopération, le renforcement du multilatéralisme et des institutions internationales, les logiques d’affrontement entre blocs menacent la paix mondiale en particulier en Asie orientale, nous prévient Dominique Bari.

Une crise sociale planétaire amplifiée par le Covid-19

Alors que les répercussions sociales de la crise liée au Covid-19 s’annoncent catastrophiques à l’échelle mondiale, Bernard Thibault nous invite à nous rappeler les leçons de l’histoire largement admises après la Seconde Guerre mondiale : ne pas s’occuper de la misère ou de la précarité à un endroit de la planète, c’est prendre un risque pour la prospérité de tous. Après avoir dressé un panorama de la situation, il insiste sur l’urgence d’instaurer un droit fondamental et effectif à la protection sociale pour tous les peuples.

Du lien de couple au lien de souffrance dans la Maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer bouleverse le malade, dans toutes les dimensions de sa vie, affective, cognitive et sociale. En retour, elle représente une souffrance pour ses proches. Dans cette épreuve, les conjoints-aidants jouent, souvent jusqu’à épuisement, un rôle crucial dans le dispositif de soins et d’accompagnement. S’appuyant sur ses recherches, Rosa Caron interroge ici la complexité et la transformation du lien qui l’unit au malade.

Des moyens pour les EHPAD et les services de soins à domicile, une urgence sociale!

Financement insuffisant, pénurie de personnel, précarisation des emplois, salaires de misère, temps de travail morcelé, non-reconnaissance des qualifications, accidents de travail et maladies professionnelles en augmentation, sentiment d’être « des robots de soins », usagers moins bien traités…, la situation des personnels et des établissements en charge de nos ainés est désastreuse. Malika Belarbi nous propose un état des lieux et présente les diverses revendications des personnels en lutte pour améliorer leurs conditions de travail et permettre, ainsi, une prise en charge digne des personnes âgées.

Aidants familiaux: le travail et donc l’entreprise comme vecteur de progrès social

Face aux difficultés rencontrées par les aidants familiaux, il est primordial de développer des dispositifs de soutien et d’accompagnement. Dans cette démarche, les entreprises pourraient jouer un rôle particulièrement important en acceptant de négocier des accords visant à proposer un mieux à l’existant. Après avoir rappelé les limites des possibilités actuelles prévues par le Code du travail, Matthieu Trubert esquisse les contours de ce que pourrait être une conception large et protectrice du « proche accompagnant » en adéquation avec les besoins de nos sociétés.

Histoire et devenir du Grand Paris

Silo a sélectionné deux vidéos et une série documentaire radiophonique qui présentent l’histoire du Grand Paris comme les grands enjeux en cours et à venir. Il est notamment question des projets d’aménagement en termes d’urbanisme, de logements et de transports, des problématiques liées à la gouvernance à cette échelle territoriale ou encore à l’avenir des quartiers populaires.