Lecture en cours
Le droit à la Paresse – Paul Lafargue

Le droit à la Paresse – Paul LafargueTemps de lecture : 1 minutes

Dès le début du XXe siècle dans un texte demeuré célèbre, Le droit à la paresse, Paul Lafargue, de manière un peu provocatrice, mettait en évidence les effets dévastateurs du travail aliénant. Nous sommes en 2016, et si, au regard du XIXe siècle, les conditions de travail des salariés ont évolué positivement au cours du XXe siècle, la réflexion de Lafargue n’en conserve pas moins une forte actualité. Du temps libre reste à conquérir pour avoir des loisirs et se cultiver, développer des relations amicales et sociales, se détendre, participer à la vie de la cité, exprimer sa créativité dans d’autres activités que le travail rémunéré, bref pour profiter de la vie.

 

Paul Lafargue, Le droit à la paresse : Réfutation du « droit du travail » de 1848, Paris, Conseil national de la Librairie du Parti Socialiste, 1910. (Cote   brb3530 – BMP)


Réagir

Si vous souhaitez réagir à cet article, le critiquer, le compléter, l’illustrer ou encore y ajouter des notes de lecture, vous pouvez proposer une contribution au comité de rédaction. Pour cela, vous pouvez envoyer votre texte à cette adresse : contact@silogora.org

AGORA DES PENSÉES CRITIQUES
Une collaboration

Mentions légales Crédits