Les écoféminismes: principes, propositions et solutions face aux crises actuelles

Si la crise que nous vivons est multisectorielle, les principes de l’écoféminisme en identifient les sources et proposent un modèle de résistance au système capitaliste et patriarcale. Dans cet article, María Eugenia García Nemocon propose un tour d’horizon des écoféminismes en les replaçant dans les différents contextes et luttes qui les ont vus apparaître et se développer.

L’énergie au centre des choix

La crise climatique et écologique trouve l’une de ses sources dans l’usage massif des énergies fossiles. Les choix possibles pour en diminuer les menaces s’organisent autour de la décarbonation et de la sobriété, dans des dimensions révolutionnaires. Pour Sylvestre Huet, ces choix possibles sont, pour la France, d’autant plus contraints par l’équation énergétique mondiale qu’elle importe presque 100% des hydrocarbures qu’elle consomme.

Transition écologique: Marx avait (presque) tout prévu

L’enfer, dit-on, est pavé de bonnes intentions. La transition écologique aussi. S’il se trouve un large consensus pour dépeindre de mots creux le « monde de demain », les ennuis commencent dès qu’il s’agit de définir les objectifs précis, les moyens nécessaires, et qui paiera. Pour l’instant, c’est le libéralisme qui a la main. Mais à l’évidence, il nous conduit dans l’impasse. Alain Tournebise nous propose un retour à l’analyse marxiste pour nous en convaincre.

Enjeux écologiques et nouveau paradigme industriel

Guidé par les intérêts financiers, le système industriel se caractérise par un éclatement des chaînes de valeur qui dégrade l’environnement et engendre une division du travail fragilisant les travailleurs. Face à ces impasses, les causes écologiques et anthropologiques se conjuguent. Marie-Claire Cailletaud esquisse les contours de ce que serait une nouvelle civilisation fondée sur la définition collective des besoins et une véritable économie circulaire, en déclinant des objectifs concrets, pour la France en particulier.

L’impasse du capitalisme vert, la gauche et l’opportunité écosocialiste

Après un demi-siècle d’avertissements et de tergiversations, la mutation nécessaire au sauvetage du climat a pris beaucoup de retard et exige ce dont le capitalisme est incapable : une réduction drastique de notre consommation énergétique couplée à une baisse de la production et des transports. La gauche porte la responsabilité d’affronter ces défis stratégiques lourds de conséquences pour les travailleur.e.s surtout dans les secteurs à l’empreinte carbone insoutenable. Pour Daniel Tanuro, la contre-offensive démocratique écosocialiste et féministe qui travaille la société en profondeur ouvre une perspective d’avenir.

Biodiversité: quelques solutions pour la protéger

Face à la crise de la biodiversité, la question se pose avec acuité de savoir s’il est possible d’inverser le processus. Alain Pagano revient sur les causes des disparitions d’espèces pour dresser quelques perspectives de solutions, dont l’écologie de la restauration qui permet potentiellement de réparer bien des erreurs, bien des actions négatives de nos activités humaines sur les écosystèmes. Au-delà des solutions s’ajoute la question de changements systémiques pour modifier notre rapport à la nature.

Le monstre consommateur d’énergies fossiles et la faillite des États

L’expérience choquante de la pandémie mondiale de coronavirus nous permet de tirer des enseignements – si du moins nous le pouvons – sur la manière de lutter contre le danger du réchauffement climatique. Comprendre quel rôle joue le système énergétique dans le développement du système capitaliste moderne permet de redonner une place centrale à la question énergétique mais aussi d’aiguiller vers des solutions pour sortir de la crise.

Transformations du monde contemporain et nouvelles visions d’avenir

Convaincu que tout projet politique sans vision d’avenir est condamné à mourir, Marc Luyckx explicite les grandes transformations à l’œuvre dans le monde contemporain qui sont porteuses de nouvelles valeurs à même de créer une civilisation plus adulte, plus soutenable, plus éthique et plus spirituelle.

Green Deal européen: nouvelles ambitions, même recette

Depuis plus d’un an maintenant le terme de Green Deal ou pacte vert est sur toutes les lèvres à Bruxelles au sein des institutions de l’Union européenne, mais il reste, comme c’est souvent le cas, inconnu ou très flou pour une grande majorité des citoyens européens. Alors que les mouvements pour le climat fortement portés par la jeunesse européenne ont amplifié les appels pour l’action climatique et le changement systémique, le Green Deal se présente comme un moment clé de l’histoire européenne. Décryptage de Nessim Achouche.

Collapsologie et transhumanisme: récits jumeaux sur la fin des temps

Les courants de pensée du transhumanisme et de la collapsologie semblent, a priori, porter des discours qui s’opposent. En réalité, ces récits se basent tous deux sur le constat alarmiste d’une technicité qui condamnerait le monde vivant tel que nous le connaissons. Ils affirment une défiance vis-à-vis de la compétence des États pour faire face aux enjeux des crises (sociales, écologiques, économiques) au profit d’un libertarianisme nihiliste et s’appuient sur des ressorts affectifs de peur et de sidération, dans la mise en scène spectaculaire d’un monde qui s’effondre. Jeremy Hornung met en exergue les points communs de ces courants de pensée, leurs portées subversives, et le danger que représente leur éventuelle récupération politique.