Denis Durand

Ancien directeur adjoint de la Banque de France, directeur de la revue Économie et politique

6 Article publié | Suivre :

Pour conjurer la catastrophe, prendre le pouvoir sur l’utilisation de l’argent

Alors que l’argent coule à flots, il est avant tout utilisé pour restaurer la rentabilité du capital. Pour Denis Durand, c’est une impasse dangereuse qui alimente la spéculation. Il nous montre que d’autres choix existent. C’est en imposant de soumettre l’utilisation de l’argent à une logique sociale, écologique et démocratique qu’il sera possible de répondre aux enjeux de notre époque et d’apporter des réponses durables à la crise.

Conquérir le pouvoir sur l’argent: une nouvelle Bastille à prendre

Le pouvoir du capital, c’est d’abord et essentiellement le pouvoir de décider de l’utilisation de l’argent. Dans le système capitaliste, le taux de profit constitue le critère principal pour effectuer ce choix. Si l’on veut faire émerger une nouvelle logique économique, la prise du pouvoir sur l’argent par les citoyens et les travailleurs est une tâche révolutionnaire cruciale.

Conquérir le pouvoir sur l’argent: une nouvelle Bastille à prendre

Le pouvoir du capital, c’est d’abord et essentiellement le pouvoir de décider de l’utilisation de l’argent. Dans le système capitaliste, le taux de profit constitue le critère principal pour effectuer ce choix. Si l’on veut faire émerger une nouvelle logique économique, la prise du pouvoir sur l’argent par les citoyens et les travailleurs est une tâche révolutionnaire cruciale.

Prendre le pouvoir sur l’argent: réorienter le crédit bancaire

Sortir de la crise exige une réorientation radicale de l’action des banques, des critères d’attribution du crédit et de gestion des entreprises. Denis Durand nous présente quelques leviers pour y parvenir. Il les a développés dans un livre, Sept leviers pour prendre le pouvoir sur l’argent, paru le 1er juillet 2017 aux éditions du Croquant.

Maastricht, 25 ans après

Le Traité de Maastricht a placé l’euro et la BCE au cœur de la construction européenne. Il a mis les politiques économiques au service des marchés financiers dorénavant en charge de l’évaluation des gouvernements au détriment des principes démocratiques. D’autres voies peuvent s’ouvrir aux peuples européens. L’action des citoyens et des travailleurs est nécessaire pour reprendre le pouvoir sur l’argent afin de financer des investissements utiles et développer les services publics.

L’analyse de Denis Durand

Il est économiquement sain de financer à crédit des dépenses publiques contribuant à améliorer durablement l’efficacité de l’économie et le bien-être des habitants. L’enjeu politique fondamental est de prendre le pouvoir sur l’argent en mobilisant la création monétaire pour le développement des services publics afin de court-circuiter les marchés financiers.