Le sport et le Grand Paris

Outil d’émancipation et de création de lien social, le sport devrait être au cœur du développement de la Métropole du Grand Paris. Mais il est, à ce jour, largement absent de la réflexion. Les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 offrent pourtant une opportunité exceptionnelle de déploiement de politiques sportives à cette échelle territoriale..

La Seine n’est pas à vendre!

Cette tribune, publiée dans Libération le 6 février 2018 et signée par un collectif de personnalités du monde de l’architecture, revient sur la tendance à la marchandisation des espaces publics des villes et invite à débattre publiquement de l’histoire de la Seine face au fait métropolitain.

La ville du futur: entre angoisse et fascination

Le film de Fritz Lang Metropolis reste aujourd’hui encore une référence lorsque sont passées en revue les représentations contemporaines de la ville, notamment au cinéma… Les cinéastes d’aujourd’hui continuent de citer un film qui bien que réalisé en 1926, à l’époque du muet, a marqué l’imaginaire de la ville d’ailleurs au-delà du monde cinématographique.

Rome métropole: l’inusable modèle?

Une des premières grandes métropoles de l’histoire – si ce n’est la première –, Rome est aussi devenue une « Ville monde » au carrefour du marché mondial.

Discours d’Ambroise Croizat devant l’Assemblée nationale constituante (8 août 1946)

Au cours des débats devant la seconde Assemblée constituante élue le 2 juin 1946, Ambroise Croizat, Ministre du Travail et de la Sécurité sociale, prononce un discours sur l’application de la loi sur la Sécurité sociale.

L’avenir de la sécurité sociale: un choix de société

Attaquée depuis les origines, la sécurité sociale est souvent accusée de trop peser sur le « coût du travail » et de constituer ainsi un frein à la compétitivité. La campagne pour accréditer l’idée qu’elle serait un choix de société dépassé et coûtant trop cher est puissante. La sécurité sociale a pourtant joué un rôle considérable dans l’amélioration des conditions de vie du plus grand nombre, dans l’atténuation de la peur du lendemain et dans l’allongement de la durée de vie. Elle est un vecteur fondamental de l’épanouissement humain et du développement de nos sociétés. Appréhendée comme un commun et largement démocratisée, elle constitue un dispositif fondamental pour répondre aux nouveaux défis que l’humanité doit affronter.

Accès au Droit/Accès aux droits, de quoi parle-t-on?

Si l’expression « accès au droit » possède une dimension généraliste, la formule « accès aux droits » vise surtout les populations défavorisées et leur accès aux différentes aides et prestations sociales. Cette ambiguïté sémantique pose la question de savoir si elle ne contribue pas à construire une représentation des plus pauvres réduite à leur position de demandeurs d’aides matérielles.

Les révolutions d’hier et d’aujourd’hui

La commémoration de la révolution russe de 1917 est tout sauf une célébration. Par rapport au cinquantième anniversaire de 1967, les différences sont saisissantes : jadis la révolution dans le sillage d’octobre 1917 paraissait un horizon possible et même souhaitable ; désormais pour beaucoup revenir sur la prise du palais d’hiver est une manière d’exorciser la révolution en général voire d’en faire un précurseur du totalitarisme.

Évolution du mot «Révolution»

Extrait du livre d’Alain Rey, «”Révolution”, Histoire d’un mot » et vidéo du réseau Canopé définissant le mot révolution.

La révolution doit-elle être réinventée?

Les émeutes sont croissantes en ce début de XXIe siècle et connaissent une forme d’invisibilité jusqu’en 2011, année du printemps arabe, des Indignés et des occupations. Alors qu’en 2011, le mot « révolution » est convoqué partout, Alain Bertho interroge la question de savoir si ces soulèvements populaires peuvent être qualifiés ainsi. Leur absence de visée stratégique et l’impensé de leur traduction politique rompent avec la conception moderne de la révolution. Repenser l’État et sa nécessaire soumission à une puissance populaire est un moyen d’offrir une figure contemporaine de la révolution et de sortir du présentisme qui a caractérisé ces soulèvements.